ende Glossar

Matières en suspension, concentration de

Selon les normes, la concentration de matières solides en suspension dans un liquide se mesure par filtration ou centrifugation. La partie solide est donc séparée du liquide, séchée et pesée. Cette méthode a l’inconvénient de durer plusieurs heures et de ne guère se prêter à l’automatisation.

La turbidité par contre, phénomène optique dû aux particules en suspension, peut être mesurée aisément en continu. Pour mesurer la valeur de turbidité on détermine l’intensité de la lumière diffusée par les particules, soit l’atténuation de la lumière transmise (coefficient de diffusion) ou l’intensité de la lumière diffusée sous un angle latéral défini. Il existe un rapport univoque entre la valeur de turbidité et la concentration de matières en suspension à condition que les caractéristiques des particules, l’index de diffraction et surtout leur granulométrie, soient constantes. La suspension de formazine utilisée pour l’étalonnage en est un bon exemple.

Le diagramme suivant montre comme autres exemples le rapport entre la valeur de turbidité en FNU et la concentration d’oxyde de titane et d’oxyde de fer (rouille).

Valeur de turbidité en fonction de la concentration d’oxyde de titane et oxyde de fer à 620 nm
Fig. 41: Valeur de turbidité en fonction de la concentration d’oxyde de titane et oxyde de fer à 620 nm

Mais même des milieux moins homogènes comme l’eau de surface ou de nappe phréatique montrent une bonne concordance entre leurs contenus de matières en suspension et la lumière diffusée. Il faut noter que des procédés de séparation appliqués pendant le traitement des eaux (filtration, sédimentation, centrifugation etc.) ont tendance à restreindre le spectre granulométrique, ce qui favorise la reproductibilité des mesures.

Dans le domaine du traitement d’effluents gazeux, par exemple, la mesure de la lumière diffusée après des électrofiltres et des lavages de gaz fournit des valeurs bien reproductibles de la concentration de poussière.

Dans tous les cas, même en présence de milieux à granulométrie très changeante comme p.ex. certaines eaux industrielles, la mesure de turbidité en continu signale des pointes de concentration de façon fiable. Mesure de poussière, mesure de gaz de fumées

Index

Contact

{{selectedCountry.Name}} {{country.Name}}
{{vendor.BusinessAreasString}} {{area.Name}}
{{vendor.BusinessAreasString}}

Main Office